"The music is terrible, but it must be so much fun." (C. Sánchez Soto, Madrid)


"You hear the first notes and you just can't believe there is an underlying tune... Amazing!" (Lee Katz, Brooklyn)


"Joyeux drilles rhénans, les Skurilli chatouillent tour à tour de leurs slaves accents l'oriental loufoque, le balkanique sensuel et le zygomatique post-existentialiste. Une soirée sans leur bonhomie potache, c'est un peu comme Simone de Beauvoir privée de Sartre, Laurel sans Hardy ou le génie sans bouillir." (S. Blanchard, Deutsche Welle)


"De la facétie grivoise au trash carnavalesque, du romantisme rétro au réquisitoire rock 'n roll,  des faubourgs de Cologne aux bazars d'Istanbul, impossible de ne pas succomber au charme patent des Skurilli qui vous feront vibrer au gré de leurs gouleyantes* rengaines !" (A. Parmentier, Deutsche Welle)

 

* Se dit d'un air désaltérant, se buvant facilement parce qu'il est tendre, agréable, souple et coulant.